MAISON LOÜNO

Journal recettes et interviews de femmes créatives

Idées recettes pour notre pain noir bio sans gluten et interviews de femmes créatives qui osent et qui avancent.

JOURNAL

 

Si vous avez raté notre fameuse “liste qui fait du bien” envoyée à la petite liste de diffusion,

retrouvez la première partie (cuisine et bureau) ici et la deuxième (salon et salle de bain) ici.

Chrysoline de Gastines, co-fondatrice & directrice artistique de Balzac Paris

J’ai découvert Chrysoline en écoutant le podcast de Siham (Génération XX) et j’ai de tout de suite adoré sa tonalité, sa cool-attitude, tout en étant à la tête d’une marque à grand succès, Balzac Paris. Je me suis dit que c’était une femme que j’avais envie de rencontrer. Et puis je suis allée faire un tour sur le site de Balzac et là j’ai découvert en plus que c’était une marque engagée pour l’environnement et socialement. On trouve des collections en matières bio, d’autres sont labelisés GOTS (une chaîne d’approvisionnement contrôlée selon des critères environnementaux et sociaux stricts) et de temps en temps une collection sort à base de précédents tissus re-visités et mis au goût du jour, limitant ainsi les pertes.

J’ai retrouvé Chrysoline dans son magnifique appartement parisien avec ses deux filles, Garance et Colombe, pour parler de son ressenti en tant que chef d’entreprise, et pour faire des tartines Maison Loüno à la confiture de framboise, sur le pain morgenbrød.

Retrouvez le travail de Chrysoline et son équipe sur le site Balzac Paris ainsi que sur leur insta @balzacparis, et retrouvez Chrysoline au quotidien sur son compte perso @chrysoline_de_gastines

Bonne lecture !

x Louise

louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1836.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1782.jpg

Parcours

Quel est ton parcours jusque-là et comment s'est initiée la création des nœuds papillons puis du prêt-à-porter Balzac ? 

Après 4 ans en tant que Community manager au groupe Marie Claire, je me lance à plein temps avec Charles dans l’aventure Balzac Paris ! Celle-ci a commencé en 2011, une histoire de clé oubliée, de nœuds papillon et d’un joyeux trio ! En 2014 lorsque nous nous consacrons à 100% à l’aventure Balzac Paris nous décidons de proposer la mode autrement, une mode fabriquée en France ou en Europe en édition limitée avec des chaines de production raisonnées dans l’idée d’être toujours plus responsable. En plaçant la communauté au cœur de nos actions pour construire notre marque main dans la main avec la cliente afin d’être au plus proche de ses envies : l’aventure est lancée !

As-tu toujours eu l'envie d'être indépendante ? Y a-t-il eu un moment déclencheur ou une évolution s'est-elle faite petit à petit ?

Je n’ai pas fantasmé le fait d’être entrepreneur ! J’étais très heureuse en tant que salarié au Marie Claire car dans mes premières années j’avais une boss extra et une équipe formidable. Lorsque les choses ont évolué dans mon équipe l’envie de me consacrer à Balzac Paris à 100% a commencé à cheminer dans mon esprit. Mon mari m’a largement encouragé dans cette voie et rassuré pour sauter le pas. L’évolution de Balzac Paris a été très organique nous ne sommes pas partis de 0 lorsque nous avons décidé de nous lancer ce qui a facilité les choses !


Aujourd’hui, comment fais-tu pour assurer que tes journées / tes semaines soient productives ? 

Nous étions deux avec Charles au début et je dois dire que nous étions au four et au moulin ! C’est un vrai challenge d’être autodidacte dans un milieu aussi concurrentiel que le prêt-à-porter. Nous avons mis du temps à trouver notre équilibre et bien définir nos missions. Mais nous souhaitions tous les deux mener Balzac au plus haut et étions très motivés par le projet. Nous avons donc avancé à petits pas avec le fameux : « test and learn » qui reste une méthode très concluante que nous utilisons encore beaucoup aujourd’hui. Nous n’avions donc pas de méthode précise pour assurer nos journées si ce n’est en faire le plus possible ! Aujourd’hui nous avons une fabuleuse équipe qui continue à s’agrandir et donc contribue au fait que nos journées s’organisent le mieux possible. Mes journées ne se ressemblent pas et je déjeune régulièrement devant mon ordinateur. Je travaille parfois le soir et le weekend ! Balzac ne me quitte jamais vraiment, c’est un bonheur de voir grandir cette marque à laquelle nous croyons depuis les papillons. Ma priorité reste ma famille, j’ai appris à prendre du recul et grandir avec une équipe motivée donne une chouette liberté d’esprit !

louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1858.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1779.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1870.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1822.jpg

Créativité

Suis-tu un processus créatif pour imaginer une collection, une pièce ?

Je travaille main dans la main avec une équipe au style ! Nous avons une méthode assez classique mais follement inspirante. Je donne un thème aux filles avec les grandes lignes de celui-ci. Elles travaillent ensuite ensemble en écrivant une histoire et en suivant ces directives : si ce thème était une couleur, si ce thème était un lieu et j’en passe… Elles me présentent ensuite la façon dont elles ont interprété ce thème et nous en discutons pour l’affiner et être au plus proches de nos envies.


Quels sont les univers qui t'inspirent ? 

J’adore la décoration ! Je me perds pendant des heures sur des IG déco et sur Pinterest. Lorsqu’on choisi sa décoration c’est un vrai choix qui sera amené à nous suivre un moment. Il évoque la sensibilité de la personne, son goût des couleurs, des choses… C’est très personnel et pourtant exposé aux yeux de tous. Je suis donc très sensible aux imprimés, au papier peint, aux tableaux, aux tapis…

Petite je trainais les pieds dans les musées ! Aujourd’hui je remercie Pap de nous avoir sensibilisé à l’art ! J’adore emmener les filles au musée. Même pas besoin d’audio guide, nous y allons et elles me décrivent ce qu’elles voient et ce qu’elles aiment, elles courent beaucoup aussi ! C’est l’avantage de vivre à Paris, en province on court dans les jardins à Paris dans les musées. Je me plais à croire que je développe leur sensibilité artistique.

louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1819.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1785.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1860.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1802.jpg

Food

Que représente la cuisine pour toi ?

J’adore manger ! J’adore les belles cuisines (bien rangées (un brin maniaque)) mais je ne suis pas une grande cuisinière ! Je suis émerveillée devant les IG cuisine avec des plats de dingue et des tables aussi belles qu’appétissantes ! Il faut une patience folle pour bien cuisiner, je passe donc mon tour :)


Qui a pu avoir un impact sur ta vision de la cuisine aujourd’hui ? 

Mam ! Elle nous a appris à cuisiner simplement à manger sainement, de saison et bio ! Merci à elle de nous avoir donné le goût des bonnes choses. C’est une grande chance de recevoir cette éducation. Il devrait y avoir une sensibilisation à cela à l’école primaire : faire pousser des herbes, des fruits et légumes. Comprendre d’où vient le poulet et les animaux que nous mangeons. Pourquoi il ne faut pas manger trop de bonbons… Et j’en passe !

3 cantines / cafés où tu aimes te rendre à Paris (autre que dans le 9ème) ?

Autre que dans le 9 c’est trop dur ! Je suis une vraie villageoise à Paris et je quitte peu le 9. Je triche un peu donc avec mon chouchou : caillebotte ! Pour le midi et quand je suis au travail je dirais : Le LOOK café rue martel dans le 10 ! Pour les fans de viandes (et je ne l’ai pas fait depuis trop longtemps) L’entrecôte ! Qui reste une institution. Et en bonne lilloise que je suis j’adore les frites !

As-tu un petit déjeuner de prédilection ?

Je peux difficilement me passer de petit déjeuner ! Je suis une bouche sucrée alors donnez-moi une baguette fraiche et de la confiture à l’abricot maison (de mes beaux parents) avec un bon thé et je suis heureuse ! Si vous voulez me faire plaisir vous pouvez aussi m’amener de la brioche, un pamplemousse et toujours du thé ! Sans oublier le muesli au chocolat.

louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1870.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1911.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1864.jpg

Vie intérieure

As-tu des routines ou exercices qui te permettent de luter contre le stress et maintenir ton énergie ?

Je suis une nouvelle adepte de yoga ! Grâce à Charlotte Muller qui pratique un yoga basé sur le cycle féminin et pendant lequel nous sommes amenées à respirer en profondeur ! Elle m’a aussi convaincu de méditer ! Je fais des exercices de sport matin et soir. 5 minutes le matin, 10 minutes le soir… C’est suffisant pour me sentir bien ! J’ai été opérée récemment d’une hernie discale et mon dos me joue des tours alors je dois être très attentive à mon hygiène dorsale :) Quelques applis que j’aime beaucoup : RESPIRELAX et ASANA REBEL !  


As-tu des mantras ou courtes phrases que tu répètes régulièrement, qui te renforcent et t'aident à garder le cap ?

« Je ne suis pas mes pensées, mon mental est plus fort que mes pensées » j’ai compris cela récemment et ça m’aide énormément à prendre du recul. C’est une vraie gymnastique de l’esprit et ça se travaille au quotidien. Une autre phrase qui consiste à dire que nous sommes 100% maitre de notre bonheur ! C’est super de savoir que nous avons toutes les clés en main pour être heureux : à nous de jouer.

Fais-tu quelque chose en particulier pour la gestion du stress ?

J’ai appris à respirer et à travailler sur mon mental. Ca n’est pas encore parfait mais j’y travaille.


Un livre / film / une personne qui t'aide ou t’a aidé dans ton épanouissement personnel ?

Mon mari ! Il a de très bons conseils ! J’ai aussi un coach que je vois quand j’en ai besoin. Elle me donne des clés pour avancer sereinement.

 

Quel est le changement le plus important que tu aies fait pour ton bien-être ?

Comprendre que « je ne suis pas mes pensées » !

louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1806.jpg
louiseskadhauge-maison-chrysolinedegastines-DSCF1781.jpg

Chrysoline a été photographiée chez elle à Paris par Louise Skadhauge