MAISON LOÜNO

Journal recettes et interviews de femmes créatives

Idées recettes pour notre pain noir bio sans gluten et interviews de femmes créatives qui osent et qui avancent.

JOURNAL

 

Si vous avez raté notre fameuse “liste qui fait du bien” envoyée à la petite liste de diffusion,

retrouvez la première partie (cuisine et bureau) ici et la deuxième (salon et salle de bain) ici.

Mathilde et Roxanne, fondatrices des Petites Françaises

DSCF2884.jpg

Des pâtisseries sans gluten que j’aime, il n’y en a pas beaucoup. Elles sont soit trop industrielles remplies de conner***, soit remplies de sucre, soit sans goût… C’était une des motivations derrière la création Maison Loüno. Du coup quand j’ai goûté les tasses sans gluten de Mathilde et Roxanne (en avant-première, elles ne sont pas encore sorties), j’ai pu constater que la beauté de leur univers était complètement aligné au délice de leurs tasses : quelques bons ingrédients, de la simplicité, de la transparence et une généreuse dose d’amour. J’adore ces deux femmes, si pétillantes et pleines de ressources. Je vous laisse découvrir leurs réponses et nos photos.


Retrouvez les tasses gourmandes de Mathilde et Roxanne sur leur site Les Petites Françaises et au quotidien sur Instagram @lespetitesfrançaises.


Parcours

Quel est votre parcours jusque-là et comment s'est initiée l’aventure que vous partagez, Les Petites Françaises ?

Mathilde : Je viens de Bergerac en Dordogne. J’ai passé mon enfance au milieu des vignes, avec déjà l’envie d’aller voir comment ça se passait ailleurs. J’ai toujours eu Paris en tête : faire mes études là-bas était presque une évidence. J’ai fait une prépa littéraire, à la suite de laquelle je suis entrée en école de commerce. C’est là que nous nous sommes rencontrées avec Roxanne, à l’occasion d’un projet de création d’entreprise fictive. C’est là que l’idée des tasses a émergé dans nos têtes.

Roxanne : J’étais quelqu’un de très studieuse à l’époque; après un bac et une prépa scientifique à Lille, j’ai intégré une école de commerce à Lyon. C’était pour moi le parcours rêvé puisque je me retrouvai dans la "capitale de la gastronomie" et dans "l’école de l’entrepreneuriat". C’est à ce moment que j’ai rencontré Mathilde et que le projet des tasses gourmandes est né. 


Avez-vous toujours voulu être indépendantes ? 

M : Oui toujours. Mon père a son propre magasin d’optique. Ma grand-mère tenait un bar à l’époque… C’est dans mon caractère. Mes parents m’ont toujours laissé énormément de liberté, qui vient avec son lot de responsabilités. J’ai toujours aimé faire les choses à ma façon, donc monter mon entreprise était dans la continuité de mes envies, de mon caractère et de mes études.

R : Être indépendante a toujours été une volonté. Assez jeune, j’ai commencé un blog de cuisine où je partageais mes recettes et coups de coeur. Ça a été l’un des premiers projets que j’ai développé et ça m’a beaucoup plu. Et puis, mes différentes expériences en start-up m’ont confirmées que je n’étais pas faite pour travailler pour quelqu’un d’autre. Il faut reconnaitre que j’ai du mal à supporter l’autorité..

Comment voyez-vous évoluer votre marque dans les prochaines années ? 

M : Notre marque a fêté sa première année en avril, le temps file a une vitesse ! Nous avons énormément d’ambition pour elle. Je vois très bien nos tasses régaler des clients à l’étranger par exemple :)

R : Il y a tellement de possibilités de développer Les Petites Françaises. A court terme, je suis très heureuse de continuer à développer les éditions limitées tous les mois. Et pour plus tard, l’idée de proposer nos créations ailleurs qu’en France me plait beaucoup.

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2829.jpg
lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2835.jpg

Créativité 

Mathilde, comment se déroule la construction de votre instagram ? Suis-tu un process particulier ?

Instagram c’est un peu notre vitrine principale. Je le conçois comme une porte ouverte sur notre univers, nos produits, notre expérience. Mon but est simple : donner envie à nos abonnés de goûter nos produits, et surtout de les partager avec leurs amis et leurs proches. C’est ce qui nous fait nous lever le matin : apporter un peu de bonheur aux gens au quotidien, une gourmandise à la fois. Je ne suis pas vraiment de process particulier pour la construction, si ce n’est peut-être l’utilisation d’applications comme Unfold ou Vsco pour retoucher les photos. C’est toujours moi qui les prends - j’adore ça, c’est un peu mon moment de créativité à moi. J’essaye de poster régulièrement, en accompagnant les photos de textes qui parlent de notre expérience quotidienne d’entrepreneures, avec ses hauts et ses bas. Je veux que ce soit authentique.

Roxanne, quand tu développes une recette, suis-tu un process ? 

R : Pas spécialement. Quand je suis inspirée, je n’ai pas une mais des dizaines d’idées qui surgissent. Quand ça arrive, je les écris sur un carnet, et fais parfois des dessins pour le dressage de l’assiette. Ensuite, je file en cuisine pour tester ça ! Je suis toujours obligée de garder un carnet et un stylo à côté de moi car je ne peux m’empêcher de modifier les recettes en cours de route. Je laisse une part très importante à la spontanéité.

Quels sont les univers qui vous inspirent ? 

M : Les mondes de la food, de la cosmétique / parfumerie et de la mode m’ont toujours énormément inspirée. Je peux passer des journées entières sur Tumblr, Pinterest ou Instagram à enregistrer des images. La photo est pour moi un medium d’expression et de créativité incroyable, avec l’écriture.

R : Les voyages et les belles rencontres sont pour moi deux piliers essentiels. Plus généralement, tout m’inspire ! Ça peut être une conversation inspirante, une peinture, une odeur, un coucher de soleil, une belle découverte culinaire, etc. J’aime beaucoup aller à la découverte de l’inconnu et sortir de ma zone de confort. Je crois que c’est essentiel pour continuer d’être inspirée.

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2889.jpg
lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2890.jpg

Selon vous, est-ce que l’inspiration entraîne l’action ou l’inverse ? 

M : Je fais en sorte qu’elle crée de l’action chez moi. Je me pose beaucoup la question, notamment quand je me surprends à passer beaucoup trop de temps à regarder des stories sur Instagram par exemple. J’essaye d’avoir une relation un peu plus saine avec les réseaux sociaux, qui sont quand même un énorme lieu d’inspiration pour moi. Ca passe par une meilleure sélection des comptes que je suis, pour ne pas me perdre dans le flot interminable d’images qu’on me propose. Suivre des gens (typiquement @shotfromthestreet et son nouveau compte plus axé photo @shotnotfromthestreet, @thecroissantpostcards, @marion_cz, @sarahhalpin…) et des marques (@maisonlouno, of course, @glossier, @rouje, @lelabofragrances, @minois_paris…) qui m’inspirent me poussent vraiment à créer, notamment pour ma propre marque.

R : L’inspiration entraine l’action et c’est d’ailleurs parfois frustrant; quand je vis des moments d’inspirations, des milliers d’idées surgissent et j’ai parfois du mal à les canaliser et à en faire quelque chose de concret. J’ai encore beaucoup de travail à faire sur ce point ;)

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2809-1.jpg


Food

Que représente la cuisine pour vous ?

M : J’aime cuisiner, mais ce que je préfère avant tout c’est manger haha !

R : La cuisine représente beaucoup de choses; je la vois surtout comme un moyen d’exprimer ma créativité. Avant, je me considérais comme une personne très « terre à terre » et peu créative. Et puis, j’ai découvert la cuisine et cette capacité que j’avais à créer, inventer de nouvelles recettes en mariant différents ingrédients, textures & saveurs et ça a été une véritable révélation, qui m’a permis de gagner confiance en moi. En plus de ça, la cuisine me permet de partager mon univers et de faire vivre des émotions et rendre heureux mes proches. C’est tellement gratifiant de faire vivre un moment unique et magique aux autres !

Qui a eu un impact sur TA manière de cuisiner ?

R : Ma maman. Ce n’est pas elle qui a eu un impact direct sur ma cuisine mais c’est suite à une réflexion qu’elle m’a faite que tout a commencé. Pour la petite histoire, quand j’étais plus jeune, à chaque fois que j’invitais des ami.e.s, je leur préparais un gâteau au yaourt, parce que j’adorai ça ! Un jour, elle m’a dit : « encore un gateau au yaourt, mais tu ne sais faire que ça ? » J’ai tellement mal pris sa réflexion que depuis, je n’ai jamais cuisiné deux fois le même plat/dessert.. à l’exception des tasses gourmandes Les Petites Françaises bien sûr ;)

3 cantines/ cafés où tu aimes te rendre à Paris ?

M : Je suis une habituée de Café Oberkampf / Café Méricourt, que j’adore. J’aime aussi beaucoup passer du temps chez Fringe. Pour les restaurants, je suis une fan inconditionnelle d’Ober Mamma.

R : J’aime beaucoup aller à La Fontaine de Belleville tôt le matin, et prendre le temps de savourer mon café avec un délicieux sablé. Le midi, je me régale toujours autant chez Yafo, avec leurs délicieux houmous. Autrement, j’adore la boulangerie Utopie. Que ce soit pour la baguette au charbon ou les roulés au sésame, je ne suis jamais déçue !

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2893-1.jpg
DSCF2805-1.jpg
lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2865.jpg


Avez-vous un petit déjeuner de prédilection ?

M : Une tasse Fleur de Sel avec du yaourt de coco.

R : J’ai un peu de mal avec la routine, et change souvent de petit-déjeuner. En ce moment, et ça fait quand même plusieurs mois que ça dure, mon petit-déjeuner favori est on ne peut plus simple : banane & peanut butter. Je ne m’en lasse pas !

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2846.jpg

Vie intérieure

Avez-vous des routines ou exercices qui vous permettent de lutter contre le stress et maintenir votre énergie ?

M : La méditation, que j’ai découverte depuis quelques mois via l’application Headspace (ndlr: pour plus de détails, j’en parle dans “la liste qui fait du bien”). J’adore faire du yoga, et bien-sûr lire, écrire, jouer de la guitare et faire de la photo. J’ai toujours besoin d’activités créatives pour me ressourcer.

R : Le sport est essentiel à mon équilibre : yoga, course à pied, natation, etc. Je m’entraine 4 à 6 fois par semaine. J’essaye de diversifier les activités car chacune m’apporte des bienfaits différents. Par exemple, j'ai découvert le yoga il y a quelques mois, et déjà je remarque que j’ai progressé sur ma capacité à canaliser mes pensées et être beaucoup plus calme, sereine.

Avez-vous des mantras ou courtes phrases que vous répètez régulièrement ?

M : Avant une période un peu challengeante : « quand on veut on peut ». Pendant : « le temps passe ».

R : « Rien n’arrive par hasard », il est même tatoué en espagnol sur mon bras ;)

Un livre / film / une personne qui vous aide ou vous a aidé dans votre épanouissement personnel ?
M : The Subtle Art of Not Giving a Fuck de Mark Manson (ndlr : un de mes favoris aussi !!) et The Courage To Be Disliked d’Ichiro Kishimi et Fumitake Koga ont été de grands livres pour moi. J’aime aussi beaucoup l’honnêteté et l’ouverture d'esprit d’entrepreneures comme Ella Mills de @deliciouslyella, ou encore @jessicaolie et @findingmorgantyler. J’écoute aussi énormément de podcasts, notamment Génération XX, le podcast de Deliciously Ella, ou encore Les Couilles sur la Table.

R : J’ai adoré le livre Une vie et cinq minutes, de Catherine Painvin, la fondatrice de la marque Tartine & Chocolat. J’ai vraiment pris une claque en lisant son parcours ; son témoignage est une véritable leçon de vie !

Votre approche des moments à soi, des rituels ?

R : Penser à sourire, partout, tout le temps. Être heureuse, c’est la base.

Me lever plus tôt le matin pour faire du sport, lire ou prendre le temps de préparer un bon petit-déjeuner. De même le soir, prévoir une séance de sport ou un diner/verre entre amis. J’adore mon travail avec Les Petites Françaises, mais l’idée de n’avoir fait que ça de ma journée n’est pas envisageable, j’ai besoin de diversité !

Côté food, j’ai découvert il y a peu de temps les probiotiques, et ça a changé ma vie ! Depuis, je suis encore plus en forme et n'ai plus aucun problème de digestion. 

lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2901.jpg
lespetitesfrançaises-maisonlouno-louiseskadhauge-DSCF2902.jpg


Mathilde et Roxanne ont été photographiées chez Mathilde à Paris par Louise Skadhauge.