MAISON LOÜNO
à préparer chez soi

Journal recettes et interviews de femmes créatives

Idées recettes pour notre pain noir bio sans gluten et interviews de femmes créatives qui osent et qui avancent.

JOURNAL

 

Si vous avez raté notre fameuse “liste qui fait du bien” envoyée à la petite liste de diffusion,

retrouvez la première partie (cuisine et bureau) ici et la deuxième (salon et salle de bain) ici.

Margaux, architecte d'intérieur

J’ai connu Margaux quand je vivais à Lyon, on a tout de suite accroché car toutes deux passionnées de beaux objets et de “healthy food”. Aujourd’hui Margaux travaille avec sa mère en tant qu’architecte d’intérieur et dessine de beaux espaces lyonnais. Après un temps très actif sur Instagram, Margaux a préféré laisser les réseaux sociaux de côté pour laisser place à des aspects plus terrains (en tant qu’architecte d’intérieur, elle passe beaucoup de temps sur les chantiers à gérer l’avancement des projets par exemple) et au yoga. Margaux a relativement vite su trouver l’équilibre qui lui convenait et n’a pas hésité à s’éloigner des réseaux sociaux dans une période où beaucoup de créatifs font plutôt le chemin inverse pour développer leur activité. Margaux nous raconte plus en détails son parcours et ce que le yoga lui apporte au quotidien.

Découvrez le travail de Margaux sur le site de Stellati Rénovation et de temps en temps sur Instagram @margauxbasseville.

Bonne lecture ! <3

x Louise


Parcours

Quel est ton parcours et comment s'est initiée ton aventure dans l’architecture d’intérieur ?

J’ai toujours eu envie de faire un métier un peu « artistique » 

Après un Bac Littéraire spé art plastique, j’ai fait une année de MANAA et j’ai beaucoup aimé les cours de design d’espace. J’ai continué dans cette branche et j’ai obtenue un BTS design d’espace à l’école de Condé à Lyon. J’ai effectué pas mal de stages dans diverses agences lyonnaises et je suis parti m’installer à Montréal pour effectuer un dernier stage qui m’a vraiment donner envie de bosser dans ce domaine. 

À la suite d’une rencontre en janvier 2013, j’ai rejoint les fondateurs du showroom ALNO à Lyon. J’ai collaboré avec eux pendant deux ans sur le design et la conception de cuisine sur mesure type «  lieu de vie » pour particuliers et pro. 

J’ai appris beaucoup de chose durant ce premier job notamment la relation client. C’est une fonction essentielle du métier d’architecte d’intérieur. On ne te l’apprend pas vraiment à l’école, pour moi c’était la partie la plus difficile quand j’ai démarré dans la vie active. Apprendre à s’exprimer correctement, à faire passer le bon message, être à l‘écoute de ses interlocuteurs et surtout savoir « lâcher-prise » ! J’avais bien envie de continuer à travailler tout ces points mais au sein de ma propre activité donc je me suis jetée dans le grand bain. Inspirée par maman, entrepreneuse, autodidacte et également du métier depuis plus de 20 ans, j’ai quitté le salariat en 2013 pour me mettre à mon compte. 

J’ai commencé par des petits projets de rénovation type rénovation de salle de bain, réhabilitation de combles, réaménagement de lieux de vie… J’aidais également ma maman sur certains de ses projets puis naturellement nous avons décidé au bout de quelques mois de collaboration de nous lancer dans une aventure « mère-fille » un peu plus sérieuse.

Au départ nous avions chacune notre entreprise, elle en EIRL et moi en auto-entreprise. 

Nous nous sommes officiellement associées dans une nouvelle structure « Stellati Rénovation SARL» il y a peu de temps et je suis bien contente d’en être arrivé là. 

34F697D7-7B0C-4C2B-AD44-A9DEF42AFD48.JPG

Comment vis-tu aujourd’hui la vie d’indépendante ?

Naturellement, ce n’était pas évident les premières années, beaucoup de travail, pas assez de résultat … puis j’ai vu un vrai changement il y a un peu plus d’1 an, tout s’est accéléré d’un coup, j’ai mûri et avec l’expérience j’ai fini par comprendre comment j’avais envie de travailler, ce que je voulais faire ou ne plus faire. Aujourd’hui je pense avoir trouvé un bon équilibre entre vie perso et vie professionnel. J’aime vraiment ce sentiment de liberté que me procure l’entreprenariat. Bien sûr il y des inconvénients mais être libre dans ses choix et dans sa manière de travailler est quelques chose de très agréable.

Créativité

SUIS-tu un processus créatif pour imaginer un intérieur ?

Le processus passe avant tout par de nombreux échanges avec le client pour retranscrire au mieux ses envies/besoins. J’aime bien cette notion de « travail collaboratif » avec mon client et mes artisans, il y a souvent 2 ou 3 jets (voir plus) avant d’avoir le projet définitif et cela m’arrive de continuer à modifier des choses au cours du chantier. C’est ça la rénovation, trouver des solutions esthétique et pratique à chacun des problèmes rencontrés. C’est chronophage mais quand on commence à voir le résultat c’est que du bonheur ! 


Quels sont les univers qui t'inspirent ? 

Je suis assez classique dans mes propositions car j’aime les intérieurs légers, simples, lumineux … je suis plus inspirée par des volumes que par des couleurs ou matières en général. Je crois que je suis d’abord attachée à l’aspect fonctionnel d’un espace, j’aime les intérieurs avec de beaux volumes, ou les circulations sont fluides, ou les rangements sont optimisés etc. Je m’adapte évidemment à mes clients mais même si c’est un peu cliché, je prône souvent le « LESS IS MORE ». 

Je suis très carré dans mon job et ça se ressent dans mes projets (parfois trop d’ailleurs) mais ça c’est ma résolution 2019 : sortir un peu du cadre, innover ! 

D4C6F55B-FD82-4EE0-BBF9-C541C209A7D3.JPG

FOOD

Que représente la cuisine pour toi ?

J’ai toujours adoré cuisiner, passion partagée avec tous mes proches, je dois dire que dans ma famille, nous passons beaucoup de temps à préparer, à manger, à échanger sur ce qu’il y a dans nos assiettes et à faire « Mmhhh » à chaque bouchées.

Que ce soit pour manger sur le pouce, pour cuisiner un jour de « flemme » ou pour un dîner dehors, j’accorde une grande importance à ce que je mange et cela depuis un bon moment déjà. N’oublions pas que nous sommes ce que nous mangeons :)

Quelque chose qui à eu un impact sur ta manière de cuisiner aujourd’hui ?

À 22 ans j’ai un gros coups de mou dans ma vie et tout les mots physique qui vont avec. De là j’ai commencé à m’intéresser à ma santé (de nature légèrement hypocondriaque, je me suis toujours bien écouté haha), à mon bien-être et donc forcément à mon alimentation. 


3 cantines/ cafés où tu aimes te rendre à Paris ou à Lyon ? 

À Lyon j’adore L’estanco du marché, c’est sain, frais et bon, j’aime beaucoup le Diploid pour leur golden Latte trop bon, et pour le soir je dirais L’odessa comptoir et Le stamtich, plats 100% homemade et super cartes de vins natures. 

5B2BE8C5-458D-4D17-A324-E61BF761F2D8.JPG

As-tu un petit déjeuner de prédilection ?


J’adore commencer ma journée avec un litre de tisanes ou de thé, j’ai l’impression d’être bien hydratée après :) Je varie selon mes envies et ce que j’ai à porté de main, du porridge, du pain complet (toujours au congèle) avec miel ou beurre d’amande, très souvent kiwis et pamplemousse.

Vie intérieure  

As-tu des routines ou exercices qui te permettent de luter contre le stress et maintenir ton énergie ?

J’ai commencé le yoga en 2013, il y a eu des périodes ou j’ai moins pratiqué que d’autres mais depuis 1 an je pratique régulièrement, 3 fois par semaine en studio et certains jours à la maison quand je suis prise par le temps. 

J’aime aussi partager des retraites avec d’autres personnes quand j’en ai la possibilité.

Plus qu’une routine, c’est vraiment essentiel à mon équilibre émotionnel, personnel et professionnel.

Étant de nature assez anxieuse, j’ai trouvé dans le yoga et la méditation, le moyen de « lâcher prise » sur les choses qui peuvent me polluer parfois. Ce n’est pas évident d’être dans « l’acceptation », j’ai tendance à vouloir tout contrôler mais le yoga me permet justement de progresser dans cette direction. Une bonne manière pour apprendre à faire preuve d’humilité envers soi-même et les autres. 

Chaque posture a des bienfaits spécifiques et quand on commence à en ressentir les effets à force de pratique, on se sent bien. 

D’autre parts, il y a des petites choses que l’on a changé dans nos habitudes à la maison et qui nous on fait beaucoup de bien : la suppression des téléphones dans la chambre, le repas du soir pris à 20h maxi pour pouvoir être au lit à 21h30 et avoir le temps de lire ou discuter, et du coup se lever plus tôt le matin. J’adore ce rythme de semaine, je me sens beaucoup plus détendue et efficaces dans mon boulot.  

26812674-8F29-4FAF-8539-0517350720FE.JPG

As-tu des mantras ou courtes phrases que tu répètes régulièrement, qui te renforcent et t'aident à garder le cap ?

Inhale Exhale. Court et très efficace, cela parait évident mais dans notre société, nous ne prenons pas le temps de respirer. Mis en pratique, cela procure un bien être instantané et permet de se réaligner, de s’ancrer.

J’adore écouter des matras chantés, il en existe des millions, j’écoute beaucoup l’artiste Snatam Kaur qui fait de très belles versions.

Mon amoureux commence même à en connaitre certains par coeur et à les chanter par ci par là, j’adore :)

Un livre / film / une personne qui t'aide ou t’a aidé dans ton épanouissement personnel ?

J’ai beaucoup aimé le livre de Jonathan Lehmann : Journal intime d’un touriste du bonheur. C’est un carnet de voyage dans lequel il raconte sa transformation personnel et son chemin vers la quête du « bonheur ». Un sujet très complexe n’est-pas ? haha 

Ce sont des sujets qui me parlent, c’est chouette car on voit émerger de plus en plus de bouquins, d’articles, de vidéos sur le développement personnel, le pouvoir de l’instant présent etc.. toutes des thématiques qui invitent à se poser les bones questions et à en trouver les réponses, pour moi c’est un mécanisme essentiel à l’épanouissement personnel. 

J’adore lire ma bible de la naturopathie le soir. 

0256F37D-679F-4E2B-863C-E8CD76D96017.JPG

Quel est ton plus grand accomplissement jusque-là ?

Je dirais que c’est justement d’avoir réussi à être bien là où je suis, dans ma vie. Je sais que j’ai encore du chemin à faire mais je pense être dans la bonne direction.

FF5B4998-EE7E-40F3-B0B9-EAF6AC52251E.JPG
CECE8034-220E-4B8F-A785-AA87025826D6.JPG
6E6D69FD-978E-4737-836D-BE38E3788A0E.JPG

Margaux Basseville a été photographiée chez elle à Lyon par Louise Skadhauge.