MAISON LOÜNO

Journal recettes et interviews de femmes créatives

Idées recettes pour notre pain noir bio sans gluten et interviews de femmes créatives qui osent et qui avancent.

JOURNAL

 

Si vous avez raté notre fameuse “liste qui fait du bien” envoyée à la petite liste de diffusion,

retrouvez la première partie (cuisine et bureau) ici et la deuxième (salon et salle de bain) ici.

Estelle, ex-architecte et fondatrice de Brutal ceramics.

Lors du pop up dans le Marais en décembre dernier, j’ai fait quelques rencontres vraiment chouettes. L’une d’elles, c’est Estelle la fondatrice de Brutal ceramics qui tient aussi le blog Le Polyèdre. Estelle partage sur son blog des photos de voyage, d’architecture, de food, en particulier du Japon où elle a vécu un an. J’adore son univers ainsi que sa sélection de céramiques présentées sur Brutal. Estelle parcourt la France pour dénicher des céramistes, et propose principalement des artisans japonais et français (quelques collections danoises, anglaises et allemandes également). Prochaine collection à venir très prochainement !

Retrouvez le travail d’Estelle sur son blog Le Polyèdre et sur Brutal ainsi qu’au quotidien sur Instagram @le_polyedre et @brutal_ceramics.

Bonne lecture !

x Louise


DSCF4587.jpg

Parcours

Quel est ton parcours jusque-là et comment s'est initiée ton aventure dans le récit de voyage à travers Le polyèdre et la céramique à travers Brutal Ceramics ?

Je suis architecte depuis 8 ans maintenant. Quelques années après mon travail dans une agence, j'ai crée le blog Le Polyèdre en parallèle de mon métier pour m'échapper un peu de ce rythme routinier travail/semaine/repos le week-end. J'ai eu envie de façonner un univers, une envie de découvrir la ville dans laquelle je venais d’emménager quelques années plus tôt. Les chroniques de restaurants parisiens se sont mêlés aux interviews d’artistes, d’artisans et d’entrepreneurs, aux adresses déco comme aux présentations d’expositions. Recueil de mes bonnes adresses parisiennes, et surtout de voyages aussi comme le Sri Lanka, Berlin en passant par la Californie et l’Ouzbékistan. La partie voyage du blog s'est beaucoup développé depuis mon année passée au Japon il y a 2 ans maintenant. De retour en France fin 2017, j'ai continué à m’intéresser à ce que j'avais pu découvrir au Japon : la céramique. J'ai fondé Brutal en septembre 2018 dans la continuité de cette année sabbatique.

As-tu toujours voulu être indépendante ou y a-t-il eu une évolution petit à petit ? 

Cela s'est fait de manière assez naturel, petit à petit.

Tu vis depuis quelques temps à Berlin. Comment est la vie là-bas ? 

Je vis depuis cet hiver, mais en réalité je vis vraiment entre Paris et Berlin. J'ai besoin souvent de venir dans la capitale parisienne pour mon travail. Ce qui est bien c'est de trouver un équilibre. J'aime Berlin pour son coté décomplexé, sa singularité, là où tout est possible et j'aime Paris pour sa beauté naturelle et ses terrasses.

DSCF4570.jpg

ŒIL ARTISTIQUE

Que ce soit pour le Polyèdre ou Brutal, une grande partie de ton travail consiste à dénicher des lieux, des pièces et des céramistes. Comment as-tu développé ton œil artistique ?

Je pense que dès petite, j'ai beaucoup aimé observer, voir, comprendre par la vision. C'est une chose qui ne m'a jamais lâchée. Tout à voir est bon à prendre pour s'inspirer.

Pour Le Polyèdre, je partage de ce que vois à Paris, pendant mes voyages, mes bonnes adresses que je déniche ici et là. Ce qui m’intéresse ce n'est pas de montrer là où tout le monde va. Et si c'est le cas, je le fais toujours avec ma manière.

J'ai construit Brutal avec la volonté de construire un réseau de distribution sélectif et pertinent dans le choix des artisans. Certaines pièces sont éditées spécialement pour Brutal, certaines sont faites en collaboration avec des céramistes et ne se trouvent que sur le eshop. Les collaborations sont les bienvenues.

Fais-tu quelque chose en particulier pour maintenir cet œil affuté ? 

Être curieuse c'est la clé ! S'inspirer par la musique, le cinéma, une architecture, un plat. Partout en somme ! Je trouve beaucoup d'inspiration également sur instagram. 

Food

Que représente la cuisine pour toi ?

Beaucoup de choses. En voyage, ce sont des saveurs nouvelles, une manière de découvrir un pays par sa nourriture est une chose forte ! Parfois, on commande un plat sans trop savoir ce que l'on a pris et c'est une excellente surprise ! Encore une fois, la curiosité est primordiale dans la cuisine. Au restaurant, la nourriture est lié à son contenant. C'est comme cela aussi que je me suis intéressée à la céramique. Manger dans de belles assiettes, un beau bol... Ça peut changer beaucoup de choses !

DSCF4534.jpg

Si tu cuisines, qui a eu un impact sur ta manière de cuisiner ?

Je ne cuisine pas autant que je le souhaiterais... Plutôt qu'une personne ce sont plutôt les voyages, les restaurants, et la manière de vivre qui ont eu des impacts sur la manière de cuisiner. Quand je vivais à Tokyo, je mangeais par exemple beaucoup de très bons tofus : servi froid avec sauce soja, oignons verts et bonite séchée, très simple mais excellent. A Berlin, j'en profite pour n'acheter que des légumes bios qui sont au même prix que nos légumes non bios à Paris. Je fais le plein de légumes que je n'avais pas l'habitude de cuisiner.

3 cantines/ cafés où tu aimes te rendre à Paris ou à Berlin ?

Fragments à Paris pour son ambiance toujours simple et légèrement tamisée.

The Future Breakfast à Berlin pour leur brunch servi tous les jours qui changent selon les saisons.

Et Le Café du Coin à Paris pour sa formule déjeuner en semaine au top !

DSCF4613.jpg

As-tu un petit déjeuner de prédilection ?

Les œufs brouillés servis avec pain grillé et beurre salé.

Vie intérieure

As-tu des routines ou exercices qui te permettent de lutter contre le stress et maintenir ton énergie ?

J'aimerais oui. Quand je suis partie au Japon cet automne, j'ai eu la chance de dormir dans un temple et de pratiquer le zazen. Cette discipline m'a plu car j'ai réalisé que c'était assez rare de ne rien faire pendant 30 à 40 min dans nos vies qui vont à 100 à l'heure. Prendre le temps est une manière de canaliser son stress j'en suis sûre.

Un livre / film / une personne qui t'aide ou t’a aidé dans ton épanouissement personnel ?

Mon copain, mes amis et ma famille m'ont toujours aidé et soutenu dans mes choix. C'est une chance !

DSCF4634.jpg

Peux-tu nous décrire un de tes rituels ?

Quand je sais que je vais être présente une bonne semaine à Paris avec un week end, je prends le temps de m'acheter des fleurs. Cela apaise et change l'environnement que l'on a l'habitude de voir.

DSCF4643.jpg
DSCF4642.jpg
DSCF4511.jpg
DSCF4607.jpg
DSCF4516.jpg
DSCF4519.jpg
DSCF4549.jpg
DSCF4556.jpg
DSCF4652.jpg
DSCF4630.jpg
DSCF4541.jpg
DSCF4555.jpg

Estelle Loiseau a été photographiée chez elle à Paris par Louise Skadhauge.